Nutzerkonto

Je cherche, ai-je dit. Je ne construis pas.

Marlene Streeruwitz

L'auteur n'est pas l'auteure

Übersetzt von Marc Ulrich

Veröffentlicht am 04.12.2019

DE

L’auteur n’est pas l’auteure. L’auteur n’est pas « une femme auteur ». N’est pas l’autrice. La plume. La romancière. L’auteure.


Si, après Foucault, l’auteur suivant le héros précède son texte. Si ensuite le texte devient la pièce que l’auteur s’est écrite et qui provoque la mort de l’auteur, alors l’auteur est le criminel que le héros a toujours été, en ceci qu’il a, par sa personne et son œuvre, confirmé les conditions qui ont déterminé dans l’accord social entre débiteurs et créanciers à qui les dettes sont remboursées. Les femmes ne peuvent pas être créanciers. Encore moins créancières. L’auteure doit donc d’abord apprendre à rejouer le héros pour au moins s’approcher d’une instance créancière. Elle doit ensuite apprendre à être dépouillée de l’hégémonie dans le texte pour comprendre combien, escroquée de ses droits de créancière, elle n’est déjà pas acceptée comme créancier. L’auteure devra avoir traversé les nombreux échelons de l’hégémonie pour retrouver la trace de sa propre voix. Elle ne pourra, à aucun moment de cette traversée des hiérarchies culturellement décisives, s’être condamnée elle-même au point que tous les sons lui seront alors épuisés. L’auteure, sauvant son cri, traversant les pièces d’anéantissement de la culture hégémonique, devra avoir supporté de n’avoir à aucun moment reçu l’aveu d’une vérité. L’auteure, pour sauver son cri, devra avoir reproduit la pièce d’anéantissement du texte pour pouvoir avoir étudié et compris l’étouffement de son cri. Elle pourra, pendant le processus de disparition, s’être rendu compte que c’est précisément la construction d’une telle chambre qui tue. L’auteure pourra, si elle en a encore le temps, s’échapper dans le temps. L’auteure constatera que, comme dans la vie réelle, le temps peut être le seul facteur déterminant. L’auteure, si elle en a encore la force, libérera d’un grand geste tous les moyens du littéraire de la maisonnette de l’œuvre et les livrera au temps. L’auteure sera alors créancier et créancière et pourra rendre et recevoir la justice.


La description figurant ci-dessus, conforme en tous points à la logique apprise de la maisonnette comme concept spatial de la pensée, est claire et pensée comme un plan directeur à des fins de reproduction. Ce type de pensée et d’écriture ne tient pas compte de l’effet du temps. Au contraire. Le temps est artificiellement arrêté pendant la pensée de la maisonnette. C’est pourquoi nous n’avons pas la possibilité de rendre dans le temps l’interpénétration des processus. Le cours...

  • Feminismus
  • Politik
  • Schreiben
  • Gegenwartsliteratur
  • Autorschaft

Meine Sprache
Deutsch

Aktuell ausgewählte Inhalte
Deutsch

Marlene Streeruwitz

in Baden bei Wien geboren, ist eine österreichische Schriftstellerin und Regisseurin. Ihr umfangreiches Werk umfasst Theaterstücke, Hörspiele, Essays und Romane. Für ihr Werk erhielt sie zahlreiche Auszeichnungen. Zuletzt erschienen sind Das Wundersame in der Unwirtlichkeit. Neue Vorlesungen (2017) und ihre Romane Yseut (2016) sowie Flammenwand (2019).
Weitere Texte von Marlene Streeruwitz bei DIAPHANES